Biographie

Originaire des Vosges, née en 1987, Sophie Lécuyer vit et travaille à Nancy en tant que plasticienne et illustratrice.

Ses études se poursuivent à l’École Nationale Supérieure d’Art de Nancy, complétées par une année à l’École de Recherche Graphique de Bruxelles. Elle expérimente diverses techniques graphiques : techniques d’impression manuelles (taille douce, taille d’épargne, sérigraphie, monotype et lithographie), l’illustration ainsi que la photographie et les techniques de reliure et de façonnage du livre.

Son travail artistique est d’abord une recherche personnelle, principalement tournée vers la gravure et la sérigraphie comprenant des projets d’auto-édition.

Il s’étend à l’illustration avec des publications pour plusieurs éditeurs (éditions Bella Varsovia, Cambourakis, de l’Oxalide et le Potager Moderne), pour la presse (New York Times, XXI, Influencia, Show Must Go On) et diverses autres structures (Cie La Brèche, Niche Snowboard, Transfuges, Atelier Multiple).

Dans le même temps, depuis 2011, elle développe de nombreuses interventions dans le cadre de divers workshops de gravure et de dessin, en particulier à l’École Supérieure d’Art de Metz (2011) à l’École Nationale Supérieure d’Art de Nancy (2001, 2014), à l’École Supérieure d’Art d’Epinal (2016) à l’ESPE de Lorraine (2014 et 2017).

Son activité artistique se partage entre les commandes d’illustration et une pratique personnelle riche et diverse. Elle expose régulièrement dans de nombreuses galeries, festivals et manifestations.

Depuis 2015, elle est co-organisatrice du Festival de micro-édition, l’Enfer (Nancy).

« Mon travail gravite essentiellement autour du dessin, que j’exploite notamment à travers les techniques d’impressions manuelles (gravure, sérigraphie, monotype, etc.). Par l’exposition ou l’édition, je développe un univers graphique poétique souvent ancré dans la narration. Le dessin comme un renouvellement continuel, ma démarche s’exerce par expérimentation et me pousse à franchir les limites du papier à travers des systèmes d’installation, d’objets ou de mise en espace. Véritable terrain de jeu et de recherche, mon travail témoigne alors d’une variété graphique qui va de pair avec ma créativité.

Il arrive un moment où l’image échappe à son créateur et devient écran de projection aux fantasmes de tout un chacun. Loin d’être une frustration, c’est à cet endroit précis de réappropriation que réside la magie, le pouvoir de l’image, et c’est justement quand elle ne dit pas tout qu’elle prend toute sa force.

Poursuivant cette idée, je joue les funambules entre tendresse et cruauté, en équilibre sur le fil des faux-semblants. Dans l’image, je m’attache ainsi à créer le trouble chez celui qui la regarde. Les choses ne sont jamais dites de manière franche, mais laissent plutôt la place à l’ambiguïté et à la poésie qu’il s’en dégage. Mon travail s’empreinte d’une fausse innocence pour créer une tension, utilise le potentiel du spectateur à se projeter en proposant de la matière à son imagination.

Telles des énigmes, mes représentations sont alors des points de départ à des histoires dont on ne connaîtrait pas bien la fin, mais où tout reste possible, le meilleur comme le pire.

Mon inspiration émane des récits légendaires tels que les mythes, les contes. Un dialogue avec l’imaginaire collectif s’instaure et prodigue une portée symbolique à mon travail en même temps qu’intemporelle.

Tournées vers l’intime, mes images se jouent du regard désirant du spectateur et créent des zones de rapprochement troubles entre les êtres dans une forme d’osmose originelle qui sonde notre nature profonde et nos imaginaires. »

Je revisite ainsi l’espace exigu entre nature féminine et nature sauvage .»

Expositions collectives – (sélection)

2018
Gallery Lac, Strasbourg.
2017
– Galerie Z, Nancy.
– Grave, Besançon.
2016
– La Douëra, Malzéville.
– Musée des Vans (Ardèche).
– Galerie Le Préau, Maxéville.
2015
– Galerie Les Îles Lointaines, Angers.
– Médiathèque Marguerite Duras, Paris.
– Douro Museum, Douro (Portugal).
– Regierungspräsidium, Karlsrhue (Allemagne).
2014
– Kunstmuseum de Thurgau, (Suisse).
– Musée de l’Image d’Épinal, Epinal.
2013
Chapelle des Vans (Ardèche).
2012
– Pendleton Art Center, Cincinnati (USA).
– Galerie Les Trois Huit, Nancy.
– Galerie 379, Nancy.
2011
– Site Alstom, Nancy.
– La Lune en parachute, Épinal.

Expositions personnelles

2017
Le Microcosme, Bayonne.
2016 2017
– La Minuscule Galerie, Rennes.
– Muséum Aquarium, Nancy.
2014
– Église des Trinitaires, Metz.
– Coproduction Galerie Modulab, Metz.
2013
– Centre Culturel Georges Pomp It Up, Nancy.
– Galerie du Musée du Pays d’Ussel (Corrèze).
– Galerie Artitude, Bruxelles.
– Galerie Van Der, Turin (Italie).
– Galerie Le Préau Des Arts, Maxéville.
2012
Galerie Modulab, Metz.

Scénographie

2018
Compagnie Théâtre en Kit. Spectacle « Le RestOGrant » de Nicolas Turon.
2016
Compagnie Rêveurcilbes. Spectacle « Frankenstein » de Fabrice Melquiot.

Salons

2017
L’Autre Salon, Colmar – Central Vapeur, Strasbourg.
2016
– Les Puces de l’Illustration, Bagnolet.
– Journée de l’Estampe Contemporaine, Paris.

2016 et 2015
Le Marché Noir, Rennes.

http://sophielecuyer.blogspot.fr/

Sophie Lécuyer